Composition : Joelle Larcade. 29/11/2012 

 

Si on vous dit simplement Solencoeur, à quoi pensez-vous? Qu'est-ce que cela vous évoque?

Sol, peut-être la note de musique ou bien le soleil car c'est son nom chez nos voisins espagnols. Coeur celui qui se trouve dans notre poitrine ou bien le Choeur que forme ceux qui chantent ensemble?

Et bien, il y a de tout ça, mais aussi des êtres qui chantent avec leur coeur, un choeur de gens qui poussent la ritournelle ensemble, et alors, je vous promets, c'est bien le soleil qui pénètre dans la salle, même au plus froid de l'hiver, surtout d'ailleurs au plus froid de l'hiver, quand les êtres ressentent le besoin de partager quelque chose de beau, de chaud, d'authentique. 

Solencoeur, c'est tout ça à la fois, un groupe d'anonymes, à travers leurs sensibilités, par delà des parcours différents, des ages différents, des conditions différentes, des capacités et des vies différentes. 

On a tous nos béquilles, nos fauteuils roulants, visibles ou non mais, on est, chaque semaine, pour deux heures de temps, des gens qui chantent avec leur coeur pour former un choeur de gens qui ensoleille la vie. 
Mais n'allez pas imaginer que c'est une cour de récré, bien au contraire, et notre chef de choeur y veille. On s'y dissipe parfois, ça chahute dans les rangs, mais toujours dans la bonne humeur et le respect de l'autre. 
C'est un endroit où on vient par plaisir et, toute la semaine, on attend le vendredi soir pour "la répet". Chacun arrive avec son bagage, mais les soucis et les difficultés restent au vestiaire. Dès que le chant commence, la magie opère, les voix se réchauffent au même rythme que les âmes. Les soucis et les tracas des jours écoulés s'envolent, portés par les notes de la harpe de Caroline et la guitare de Patrick. 
Et je ne vous parle pas des soirs de concert. Le dernier, en l'Eglise Saint Vincent de Bagnères de Bigorre, a été un moment de pur Bonheur et un régal pour l'oreille. 

A Solencoeur, on ne fait pas passer d'audition, on accueille tous ceux qui le désirent sans distinction; nous répétons chaque vendredi soir de 18 h à 19h30 mail il faut que je dise, parfois, les soirs de grande forme, il se peut que ça "déborde" et que la séance se prolonge un peu, un tout petit peu....

Venez essayer, vous verrez, ça vous plaira certainement, pour ma part, c'est la première année, mais je suis déjà accro!

Merci donc et félicitations à Marie-Jeanne, la "Mama" de Solencoeur et à tous ceux qui lui permettent d'exister.

 

Composition  - Claude Foussat 19 juin 2008 -

 

Le bonheur c'est tout petit!

Si petit que parfois on ne le voit pas, 

Alors on le cherche partout,  On le cherche partout.

 

Il est dans l'arbre qui chante dans le vent, 

L'oiseau le crie dans le ciel, 

La rivière le murmure 

Le ruisseau le chuchote. 

Le soleil l'inonde 

La goutte de pluie le dit 


Tu peux le voir, là dans un regard, dans la main que l'on te tend. 

Le bonheur c'est tout petit! si petit que parfois on ne le voit pas 

On le cherche dans le béton, l'acier ou la fortune. 

 

Mais le bonheur n'y est pas 

Ni dans l'aisance, ni dans le confort, 

on veut se le construire 

Mais il est là, à coté de nous et on passe sans le voir 

Car le bonheur est tout petit, il ne se cache pas, 

C'est là son secret. 

Il est là tout près de nous, et parfois en nous.